The Canadian Art Database
 

   
Académie du CACC: Projet 2013

Art contemporain canadien et mobilisation universelle :
trente-neuf textes d'exposition; cinquante-cinq artistes




Académie du CACC



Deuxième projet chapeauté par l'Académie du Centre de l'art contemporain canadien (CACC), Art contemporain canadien et mobilisation universelle : trente-neuf textes d'exposition; cinquante-cinq artistes / Global Engagements in Contemporary Canadian Art: Thirty-Nine Exhibition Essays and Fifty-Five Artists constitue par ailleurs la première publication électronique de l'Institut de recherche en art canadien Gail-et-Stephen-A.-Jarislowsky, établissement associé à la Faculté des beaux-arts de l'Université Concordia. Les textes de conservation réunis ici contribuent à étoffer le discours sur l'art planétaire - ne serait-ce qu'en l'appréhendant dans une perspective canadienne. Du reste, ces écrits se fondent sur des travaux effectués en 2012 par des étudiants des cycles supérieurs du Département d'histoire de l'art de Concordia, dans le cadre du séminaire Envisioning Virtual Exhibitions (" imaginer des expositions virtuelles "). Transcendant le site Web consacré à l'inauguration de l'Académie du CACC en 2012, le projet d'exposition de 2013 visait la création d'un cybercatalogue d'expositions virtuelles (plan de cours).

Sous la direction de la Pre Loren Lerner, Ph. D., les étudiants se sont penchés sur l'impact qu'ont eu la mondialisation et la mobilité croissante des œuvres d'art et de leurs créateurs dans le domaine de l'art contemporain au Canada. Ils ont analysé le travail d'artistes canadiens – de souche ou d'adoption – qui exercent leur art et présentent leurs œuvres en divers lieux, aussi bien au Canada qu'à l'étranger. Postés au carrefour des points de vue national et international, ils se sont fixé pour objectif d'expliquer la nature du rayonnement sur l'art contemporain canadien des rapports mondiaux en matière de société, de politique, de culture et d'esthétique. Parallèlement, ils ont exploré la manière dont pouvaient se traduire, en termes d'expositions virtuelles, les thèses universelles sur les aspects culturel, géographique et temporel de l'art canadien. Ils entendaient ainsi rendre leurs découvertes accessibles à des auditoires éclectiques, hors de l'espace muséal proprement dit - le fameux " cube blanc ".

Installée en permanence à l'Université Concordia, la base de données sur l'art canadien du CACC a servi de principale ressource pour les participants au projet. De fait, durant douze semaines, chacun d'eux a élaboré trois propositions d'exposition, orientées et thématisées sur l'art canadien transnational. Dans un premier temps, les étudiants ont organisé une exposition virtuelle mettant en scène les œuvres d'artistes figurant déjà dans la base de données du CACC. Ensuite, en vue d'une deuxième présentation, ils ont effectué des recherches sur des artistes canadiens ou exerçant leur art au Canada, mais dont la fiche signalétique n'était pas consignée dans ce référentiel. S'appuyant sur un énoncé de conservation de leur cru, ils ont recommandé au CACC de verser ces éléments d'information à sa base de données. Enfin, le troisième et dernier projet d'exposition portait sur un artiste retenu pour les première et deuxième manifestations, ainsi que sur la conception d'une cyberexposition. Riches et variés tant dans leur contenu que dans leur forme, les énoncés de conservation rédigés par les étudiants, de même que leurs concepts d'exposition, ont, d'une part, attiré l'attention sur l'état d'esprit qui règne actuellement dans le milieu de l'art contemporain canadien, et, d'autre part, transformé le Web en un espace d'exposition inédit.

<< Académie du CACC




Copyright ©1997, 2017. The CCCA Canadian Art Database. All rights reserved.