The Canadian Art Database
 

   
Robert Murray
New York (propos écrite de l'artiste, septembre 1967)

murray image
(clicker sur image pour l'agrandir)

A l'exception d'un certain nombre de bronzes coulés, toutes mes sculptures ont été réalisées dans des usines métallurgiques, à commencer par une oeuvre commandée pour l'hôtel de ville de Sas-katoon en 1959 et y compris Cumbria, l'oeuvre de la présente exposition. N'étant pas installé de manière à pouvoir faire moi-même certaines parties de mon oeuvre, j'ai constaté que c'était un moyen pratique, quoique coûteux, d'exé-cuter des sculptures de grandes dimensions. Cependant, Cumbria est unique pour deux raisons: c'est la pièce la plus monumentale que j'aie jamais construite et c'est la première d'une série d'oeuvres assemblées à l'usine Donald Lippincott, à North Haven, au Connecticut.

Autant que je sache, Lippincott est le premier métallurgiste non seulement à reconnaître la nécessité d'ériger des oeuvres de grandes dimensions dans des lieux publics, mais aussi à proposer une solution aux problèmes que pose la réalisation de la plupart des commandes. Son usine, constituée dans le seul but d'assembler des sculptures, permet à un certain nombre de sculpteurs, par les commodités et les matériaux qu'elle met à leur disposition, de réaliser comme ils l'entendent des oeuvres de grandes dimensions. Si par hasard vous pensez comme moi qu'une sculpture ne perd rien de sa beauté quel que soit le lieu où on la place, vous vous féliciteriez grandement de pouvoir travailler sans souci du cadre architectural où s'insérera votre oeuvre, rétablissement de Lippincott offre cette chance de travailler à des oeuvres de grandes dimensions dans des conditions qu'on retrouve en usine, avec autant de liberté d'expérimenter que l'on n'a généralement qu'en atelier. Ce qui revient à dire que, grâce à la foi de Lippincott dans de telles oeuvres, les multiples problèmes que pose leur réalisation par voie de concours ont finalement trouvé une solution de rechange.

Lorsque je m'affaire à la construction d'une oeuvre, je recherche un format approprié à l'échelle du thème que je veux traiter. Autrefois, j'appréhendais de voir' d'autres personnes travailler à ma sculpture. Néanmoins, j'ai constaté que, lorsque s'établit un courant de sympathie, il y a un échange précieux entre le fabricant, les hommes qui collaborent au travail et moi-même. A partir d'esquisses et de dessins d'exécution. nous nous entretenons des divers problèmes techniques que pose la tâche d'amener une bande d'acier non seulement à donner un effet visuel mais aussi à être une structure ni trop ni insuffisamment élaborée. Ce qu'il faut communiquer au fabricant et éventuellement à ceux qui verront l'oeuvre, c'est le sentiment qui est à son origine. Dans le cas de Cumbria, il s'agit d'une sympathie pour deux tronçons d'acier pesant cinq tonnes qui d'une part apparaissent comme une longue ligne étroite, et de l'autre comme une lourde plaque en suspension ou une tranche de couleur sans pesanteur.

murray portrait

Centre de l'art contemporary Canadien
La Base de données sur l'art canadien: Projets

Droit d'auteur ©1997, 2017. CCCA. Base de données sur l'art canadien. Tous droits de reproduction réservés.