ccca logo
Thérèse Joyce-Gagnon, RCA
Démarche artistique

Mythes ou realites


Mon travail artistique porte essentiellement sur les séries. Lors de stages au Banff Centre for the Arts à la fin des années 1980, j'ai découvert la 'Generation X' et ai poursuivi ce thème pendant d'une décennie. J'ai trouvé ces jeunes conscientisés et, comme moi, préoccupés par les problèmes écologiques et les choix politiques. Leur questionnement a vite rejoint mon intérêt social et m'a amenée à ma recherche actuelle sur écologie.

Selon les Nations-Unies, la dégradation de l'environnment menace de rendre stérile près du quart des continents. J'ai donc abordé ma plus récente série en ayant pour objectif de mettre en lumière la négligence, l'insouciance, le manque de clairvoyance de certains dirigeants, mais aussi les blessures causées par le déboisement abusif, la culture intensive, le surpâturage, voire l'extrême nécessité de populations pauvres, pour ne nommer que ces quelques abus sur la nature. La désertification étant tout la perte de terre arabe.

Elevée dans un endroit bucolique, je conserve de mon enfance des souvenirs d'une nature vierge et magnifique, qui me montrent par relation le bouleversement que le pseudo progrès a fait subir à la planète. Ces parcelles de mémoire m'incitent quelquefois à montrer deux versions d'un même paysage, l'une, celle de mes souvenirs, et l'autre, marquée par le temps, meurtrie parfois irrémédiablement. C'est le cas pour le tableau Écologie/Désertification, séq. IV, rappelant la dureté de la terre craquelée et, en opposition, Écologie/Désertification, séq. V, offrant la douceur et la poésie d'un champ de blé.

Les toiles de grand format deviennent des lieux de réflexion où le spectateur, ne se sentant pas menacé, est contraint de constater l'évolution de la nature. Fondamentalement, il m'importe que les supports et les techniques choisis favorisent la compréhension de mon travail, tant sur le plan formel que sur celui du contenu. À cela s'ajoute un intérêt pour le texte comme ponctuation ou ajout à mon écriture visuelle.

Techniquement et d'office, je privilégie le grand format, l'acrylique pour sa maniabilité et la figuration pour son aptitude à favoriser la compréhension de mon propos. Toutefois, la lumière demeure indéniablement l'axe principal de ma recherche.

Thérèse Joyce-Gagnon, RCA


Centre de l'art contemporain Canadien
La Base de données sur l'art canadien: Fichiers des artistes

close window