The Canadian Art Database
 

   
PORTRAITS VIDÉO

Michèle Drouin
Les clips vidéo sont seulement en anglais.
Vidéo © CCCALinda Corbett_Eyeris Inc. 2006
Remarque : le téléchargement des vidéos peut prendre de 15 à 30 seconde .


Histoire (français)

Michèle Drouin a commencé ses études à l’École des Beaux-Arts de Québec en 1951. Influencée par le style figuratif de Jean-Paul Lemieux, elle a peint puis étudié la céramique. Au début des années 1960, Michèle a commencé à écrire et est devenue célèbre pour ses poèmes à la radio et dans la presse. Pendant les années 1970, sa peinture était influencée par Robert Delaunay et la peinture abstraite contemporaine américaine. Mais Michèle était décidée à créer son propre style personnel moins hard edge – un style qui reflète leféminisme et la sensualité, un style qui joue avec les contrastes visuels.
Durée: 4:03
commencer


    videoportrait images


Triangle (français)

1983 marqua un point tournant dans l’œuvre de Michèle Drouin, lorsqu’elle fut invitée à participer à l’atelier du Triangle Artist’s Studio au nord-ouest de l’État de New York. Le sculpteur Anthony Caro avait fondé cet atelier intensif où on encourageait les artistes à expérimenter avec leurs processus artistiques. Pour la première fois, Michèle eut à peindre sur une plate-forme posée sur le sol. Ayant surmonté sa panique initiale, elle a pu se libérer de l’abstraction hard edge avec laquelle elle n’était pas à l’aise et amorcer une nouvelle phase.

Durée: 3:11
commencer


    videoportrait images


Processus (français)
Dans ce clip, Michèle décrit sa démarche en ajoutant que le plaisir d’utiliser les couleurs lui donne l’impression qu’elle travaille dans un médium sans limite. Mais, étant donné que Michèle travaille au sol, l’aspect purement physique de l’acte de peindre est pour elle comme un assaut contre la toile – poussant et équilibrant, cherchant à vaincre la résistance du matériel.

Durée: 4:03
commencer





    videoportrait images


Peinture (english)
La scène artistique de Montréal dans les années 1960 et au début
des années 1970 était dominée par l’avènement de la peinture abstraite pure – bon nombre des œuvres de cette époque étant hard edge. Influencée par le travail de ses contemporains et du mouvement de libération des femmes, Michèle développa son propre style – quelque chose de plus libre, « avec beaucoup de courbes ». Mais vers 1983, elle perdit patience avec la direction dans laquelle elle se dirigeait et entra à l’atelier expérimental du Triangle Artist’s Studio au nord-ouest de l’État de New York. Cette expérience la libéra complètement et depuis lors « c’est comme une autre vie ».
Durée: 2:59
commencer


    videoportrait images


Assaut (english)
Michèle trouve son inspiration dans ses souvenirs, sensations et expériences marquantes sur les difficultés de la vie dans le monde. Elle prépare ses grandes peintures en créant d’abord de plus petites études à l’acrylique sur papier. Ensuite, elle peint sur sa toile au sol à l’aide de gros pinceaux et d’éponges. La technique
de Michèle est très physique – faisant appel à tout son corps pour être en contrôle de toute la surface de la toile. Le premier stade, dit-elle, est comme un assaut, mais au fur et à mesure que l’image prend forme, un dialogue s’entame pendant lequel l’artiste doit écouter ce que lui demande la peinture.
Durée: 2:52
commencer


    videoportrait images


Droit d'auteur ©1997, 2008, CCCA. Tous droits de reproduction réservés.